IMG_3511.jpg

Marielle Chartrand

Orthopédagogue

Bachelière en adaptation scolaire et sociale à l’Université du Québec à Montréal, Marielle a toujours accordé une grande importance à la réussite pour tous. Son intérêt pour le monde de l’éducation s’est développé dès son jeune âge. Cependant, c’est le diagnostic du syndrome de DiGeorge chez l’une de ses jeunes sœurs qui a confirmé son désir de se spécialiser en adaptation scolaire.

Marielle est dévouée, déterminée et à l’écoute des besoins spécifiques de chaque enfant, elle offre des services personnalisés dans le but d’amener chaque enfant à développer son plein potentiel.

Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.
— Albert Einstein

L’année dernière, Marielle s’est vu octroyer la bourse Magalie Vincent de la Fondation de l’Association des orthopédagogues du Québec. Celle-ci est dédiée à une étudiante qui se démarque par son implication sociale et pour son intérêt pour la profession d’orthopédagogue.

Marielle est également enseignante en adaptation scolaire dans une école primaire. Elle travaille auprès d’enfants d’âge primaire, secondaire et collégial qui présentent des difficultés et/ou des troubles d’apprentissage et qui ont besoin d’un petit coup de pouce afin de progresser dans leur milieu scolaire.

L’importance qu’elle accorde aux enfants et à l’éducation ainsi que son engagement envers leur réussite sont autant de raisons qui l’ont motivée à mettre sur pied un centre d’apprentissage. Ses capacités à motiver les enfants sont surprenantes et elle a un dynamisme contagieux.

CRÉDIT PHOTO:: COLIN RACICOT

CRÉDIT PHOTO:: COLIN RACICOT

Élise Rivard

Orthophoniste, M. Sc., O(C)

Élise est détentrice d’une maîtrise en orthophonie de l’Université du Québec à Trois-Rivières depuis 2014. Membre de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec, elle est également certifiée par Orthophonie-Audiologie Canada. Elle a préalablement obtenu son baccalauréat en arts à l’Université McGill en mai 2011 en y complétant une majeure en lettres et traduction ainsi que deux mineures, en psychologie et en linguistique.

Orthophoniste engagée, Élise a toujours eu à cœur le souci de l’intégrité professionnelle en plus d’accorder une très grande importance au fait de tenir ses connaissances à jour. Elle participe à de nombreuses formations tous les ans, dont celles offertes dans le cadre du congrès de l’American Speech-Language-Hearing Association (ASHA).

La plus perdue de toutes les journées est celle où l’on n’a pas ri.
— Nicolas de Chamfort

Ses intérêts en orthophonie sont notamment les difficultés sur le plan du langage oral et de la parole chez la clientèle d’âge préscolaire et scolaire. De plus, Élise s’intéresse aux problématiques du trouble primaire du langage (dysphasie), du trouble du spectre de l’autisme en plus de s’intéresser aux problématiques de fluidité de la parole (bégaiement).  

Élise priorise les besoins des parents et tient à collaborer avec les familles et les intervenants gravitant autour de l’enfant afin d’élaborer des objectifs d’intervention significatifs. Son humanisme, son ouverture et sa grande capacité d’écoute font d’elle une orthophoniste sensible et attentionnée. Elle accorde également beaucoup d’importance au jeu et aux intérêts de l’enfant, afin de garder les enfants motivés à prendre part à leur suivi en orthophonie !

CRÉDIT PHOTO: COLIN RACICOT

Marie-Hélène Séguin

Orthophoniste, M. Sc.

Marie-Hélène est bachelière de l’Université Laval en éducation au préscolaire et en enseignement primaire. Passionnée de langage et déterminée à se spécialiser davantage, elle décide de poursuivre ses études et obtient une maîtrise en orthophonie de l’Université Laval en 2013.

Ses différentes expériences de travail et de stage ont confirmé son désir de travailler auprès d’enfants comme orthophoniste. Membre de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec, elle s’intéresse notamment au dépistage, à l’évaluation et à l’intervention orthophonique d’enfants d’âge scolaire présentant des difficultés d’apprentissage et de langage, tant à l’oral qu’à l’écrit. Elle a à cœur le bien-être, le développement et la réussite des enfants.

Un homme n’est jamais si grand que lorsqu’il est à genoux pour aider un enfant
— Pythagore

Marie-Hélène travaille également comme orthophoniste dans une commission scolaire. Elle travaille auprès d’enfants d’âge primaire qui présentent des difficultés et/ou des troubles du langage. Son travail avec les différents intervenants du milieu scolaire enrichit ses pratiques et la met à l’affût des réalités du milieu scolaire, ce qui a pour effet de faciliter la collaboration avec les partenaires (enseignants, psychologues, orthopédagogues, etc.).

Son écoute, sa créativité, son ouverture et sa capacité d’adaptation font d’elle une orthophoniste attentionnée qui accompagne et soutient les enfants aux prises avec des troubles d’apprentissage. Elle conçoit le jeu et le plaisir comme des éléments essentiels du contexte d’intervention orthophonique chez les enfants. Une étroite collaboration entre les membres de la famille et les divers intervenants impliqués auprès de l’enfant est également l’une de ses principales préoccupations.